Défi Récylum : sondage auprès des familles

Réaliser un sondage suite au « Défi Récylum »

Classe de CM2 

 

———————–

 

Introduction

Lors du Défi Récylum, nous avons relevé les défis lancés par l’éco-organisme et validé un maximum de défis que j’ai relaté dans ce premier article. Mais je ne voulais pas m’arrêter là. Je voulais connaître l’impact d’un tel projet sur mes élèves et leur famille. Est-ce que ce travail motivant et valorisant d’éco-citoyen effectué en classe, allait changer les pratiques de mes élèves et de leurs parents ?

Un seul moyen de vérifier : réaliser un sondage et sonder les proches de mes élèves sur leurs pratiques passées et à venir quant au recyclage des ampoules.

————————–

Objectifs :

*Français : étudier le type d’écrit « Sondage » et rédiger un sondage concernant le Défi Récylum.

*Mathématiques : aborder la notion de « pourcentage » et de « graphique » puis calculer les pourcentages et construire nos graphiques. Analyser les résultats et conclure.

*Développement durable : s’assurer de l’impact positif du Défi Récylum sur les pratiques à venir des élèves et leur famille.

—————————–

Déroulement

 1.Étude du type de texte « Le sondage »

À l’aide d’un outil tel que « Filou mène l’enquête, CM1/CM2 », nous avons déterminé les critères d’écriture d’un sondage afin de réaliser le nôtre.

2. Rédaction du sondage

3.Sondage effectué auprès des familles et amis

Durant une semaine, mes élèves ont mené l’enquête auprès de leurs proches.

4.Collecte des résultats

Nous avons collectivement récolté tous les résultats de nos sondages en les insérant dans un tableau et en s’assurant qu’à chaque fois nous avions 84 réponses.

 

Réponse 1 Réponse 2 Réponse 3 Réponse 4 Total
1 55 20 9 84
2 10 58 16 84
3 57 27 84
4 64 20 84
5 46 8 30 84
6 45 3 36 84
7 67 17 84
8 56 10 18 84
9 38 39 12 17 106
10 32 51 84
11 47 33 4 84

5. Calcul des pourcentages

Nous avons ensuite abordé la notion de « pourcentage » et nous avons calculé les pourcentages pour chaque question du sondage.

Voici les tableaux de quelques questions choisies :

Q4 : Trouvez-vous que l’information donnée a été instructive ?
Oui Non
76.19% 23.81%
Q6 : Parmi ces symboles, lequel correspond aux ampoules recyclables ?
Symbole 1 Symbole 2 Symbole 3 (bonne réponse)
53.57% 3.57% 42.86%
Q8 : Recyclez-vous vos ampoules usagées ?
Oui avant le projet Récylum Oui après le projet Récylum Non pas du tout
66.67% 11.9% 21.43%
Q9 : Où emmenez-vous vos ampoules usagées recyclables ?
Magasin de bricolage Supermarché Déchetterie municipale Autres (poubelle maison, bac à verres…)
35.85% 36.79% 11.32% 16.04%
Q11 : Quelle est votre opinion sur ce genre de projet réalisé en classe ?
Très utile Utile Inutile
55.95% 39.29% 4.76%

6. Réalisation de graphiques pour quelques questions

Nous avons réalisé quelques « graphiques bâtons » en classe que j’ai remis au propre grâce à un site en ligne, dont voici un exemple :

Question 8

 

7. Analyse des résultats

La majorité des personnes interrogées est la famille des élèves sondeurs, essentiellement de la tranche d’âge 31-60 ans.

La majorité des personnes interrogées a été informée préalablement par les élèves.

La grande majorité des personnes interrogées a trouvé que l’information relayée par les élèves a été instructive même si le reste du sondage prouve qu’il y a encore du travail d’information à faire.

Le symbole « recyclage » vert est mieux identifié que celui des « ampoules recyclables » (poubelle barrée). Ce qui nous paraît normal puisque plus ancien et plus répandu sur l’ensemble des produits vendus. Les campagnes de sensibilisation au recyclage ont permis ces résultats. Il faudrait donc envisager de telles campagnes pour les ampoules à recycler.

La majorité des personnes interrogées est consciente de la source de pollution des ampoules usagées, toutefois si 79% disent recycler, il reste 21% à convaincre de le faire.

La majorité des personnes interrogées recyclent leurs ampoules en les emmenant dans les magasins prioritairement car cela semble plus accessible au quotidien en faisant leurs courses.

Je regrette que mes élèves n’aient pas relayé l’information « Électriciens sans frontière » auprès de leurs proches alors que c’était un argument de poids dans leur implication au projet que celui d’apporter l’électricité dans les écoles de certains pays.

Globalement, la majorité des personnes trouvent que ce genre de projet mené en classe est utile car il forme à l’éco-citoyenneté. C’est un rôle de l’école, attendu par les parents.

____________________________

Conclusion :

Ce projet fédérateur a été riche d’enseignements. C’est un projet de grande envergure car il demande du temps mais il est pluridisciplinaire.

Il est important de cibler nos élèves pour l’apprentissage de l’éco-citoyenneté car ils sont les citoyens de demain. Mais surtout, ils sont aussi les porte-paroles des bons gestes écologiques à adopter de toute urgence sur notre planète pour la sauver.

Pour plus d’information sur le Défi Récylum : www.defirecylum.org

 

 

Comments

comments

Un p'tit commentaire ?