Le conseil des sorciers à Poudlard

 

———————-

conseil de classe harry potter

————————-

J’enfile mon grand chapeau de sorcière et je proclame :  « Je déclare le conseil des sorciers ouvert ! »

Ainsi est lancé le conseil de classe chaque vendredi après-midi à 13h30.

————

A l’aide du tableau ci-dessous, nous discutons de chaque  décret (règlement de classe) et nous évaluons ensemble l’attribution ou non des points pour chacune des maisons. Les élèves s’auto-évaluent et évaluent leurs pairs. Les préfets de chacune des  maisons, à l’aide de leur cahier journal, rapportent les bonnes et les mauvaises attitudes qui ont eu lieu durant la semaine, apportent des précisions sur le fonctionnement de leur maison, les relations entre eux.

Chaque récompense (attribution de points) donne lieu à des félicitations et chaque sanction (perte de points) donne lieu à des discussions afin d’améliorer d’ici la semaine prochaine ce qui a posé soucis en classe. Parfois cela amène à un contrat oral entre l’élève incriminé et le professeur (grand préfet de la classe) afin de promettre de faire des efforts pour que la situation s’améliore.

conseil de classe harry potterconseil de classe harry potter

Clic sur images pour agrandir !

Ensuite, je donne des points exceptionnels pour des attitudes remarquables de certains, des efforts particuliers etc …

Enfin nous comptabilisons les points des maisons, nous faisons les échanges points/image et nous passons ensuite à la deuxième phase. Nous félicitons la maison qui a remporté le plus de points durant la semaine.

—————

*Cette deuxième phase prend plus la forme d’un débat libre. Je leur donne la parole et ils peuvent soulever des problèmes rencontrés en classe, en récréation, au sein de leur maison (maison Gryffondor, Serdaigle, Serpentard…). Nous apprenons ici à écouter les autres, leurs ressentis, leurs peines, leurs angoisses. Nous tentons ensemble de trouver des solutions par le dialogue, en prenant en considération les émotions de chacun.

*Nous pouvons aussi discuter de projets de classe, de projets de création artistique par exemple pour enrichir la COOP de classe afin de financer des projets. Cela peut donner lieu à des votes afin que toute décision reste démocratique.

*Suite à un problème rencontré dans la semaine, cela peut être aussi un débat programmé avec une problématique donnée (cf : débats philosophiques de Max et Lili).

——————

Je retire mon grand chapeau de sorcière et je proclame : « Je déclare le conseil des sorciers clos ! »

——————————————-

Bon d’accord mais alors cette pratique concrètement ça apporte quoi ?

J’ai gardé une bonne partie de mes élèves pour une deuxième année, et j’ai pu me rendre compte du bienfait indéniable de cette pratique !

L’attitude de certains s’est bonifiée avec cette pratique d’une année sur l’autre.

Les plus « extravertis » ont dû apprendre à écouter les plus timides et introvertis et à les prendre en considération en classe et en récréation. Leurs relations ont changé. Chacun s’exprime et ose dire ce qu’il ne va pas lors des conseils. Chaque semaine donne lieu à un bilan.

Les petits chefs doivent se réguler et apprendre à « jouer collectif ».

Les conflits oraux et surtouts corporels ont diminué voir disparu. Ils savent que tout sera noté dans le cahier du préfet et sera discuté. Il leur faudra justifier leurs actes et leurs propos en classe. Toute sanction individuelle qui entraîne une perte de points à la maison devient collective puisque touche la maison et non l’individu seul. Il faut donc accepter d’être responsable de ses actes et responsable des autres (sa maison).

Toutes les bonnes actions sont récompensées, félicitées, mises à l’honneur. On veut faire mieux, on veut progresser, on veut faire honneur à sa maison. On veut être à l’honneur dans la classe.

La coopération, l’entraide se développe en classe.

La gestion du matériel, alors là un vrai bonheur ! Plus aucun matériel perdu ! Les emprunts sont notés, les pertes, oublis ou casses aussi. Chaque semaine on fait l’inventaire et si tout est présent on gagne des points de gestion de matériel. Ca motive !

Bref j’adhère, j’adore ! Et eux aussi, ils en redemandent ! Ils ont besoin de parler et d’être écoutés par les pairs mais aussi par l’adulte ! Ils sont reconnus en tant qu’individu au sein d’un groupe (la maison) au sein d’un plus grand groupe (la classe). C’est fédérateur !

La responsabilisation, l’autonomie, la bienveillance en font des élèves plus agréables. Bon parfois il faut tempérer certains qui veulent trop bien faire … mais ça roule !

Comments

comments

10 commentaires

  • magh dit :

    Encore quelques petites questions stp: pour le journal, comment se présente-t-il ? Le préfet note la date et reporte ce qui est noté dans le tableau affiché dans la classe + les évènements qu’il a noté de son côté? La gestion du matériel est-elle consignée également dans le journal? Qu’y-a-t-il dans le coffre remis à chaque préfet ? du matériel ou des images?
    Je suis en réflexion pour adapter ton système à mon projet de l’année : le cirque.

    • Le journal est un cahier de petit format vide de toute indication à l’intérieur. Le préfet l’agence comme il veut d’ailleurs j’ai eu le droit à plusieurs présentations : certains prenaient une page pour chaque point de vue (une pour le matériel emprunté, une pour les conflits, une pour le conseil etc …), d’autres écrivent comme un journal les choses les unes derrière les autres avec toujours la date (comme un listing) … il n’écrivent pas un roman, cela doit être rapide, succinct, clair pour pouvoir y revenir au conseil. Oui la gestion du matériel se fait dans ce cahier il note tout emprunt et tout rendu ou non rendu.
      Dans le coffre ce sont les bon point et les images. Le matériel est dans un boite à crayons.

      Voilà n’hésites pas !
      ps : crois tu que je dois refaire mes articles ? ne sont-ils pas assez détaillés ?

      • magh dit :

        Je te remercie pour toutes ces infos. Je me lance avec la version « cirque » dans ma classe. Tes articles sont très clairs, ne t’inquiète pas, ce n’est pas ce que je sousentendais, je n’ai pas du lire tes articles comme il le fallait. Une photo de l’intérieur des cahiers-journaux peut-être… Merci beaucoup, je te tiendrai au courant des effets sur ma classe (si tu veux).

  • magh dit :

    Je comprends, merci pour cette réponse.
    Encore une petite question concernant les points : par exemple pour le bavardage, imaginons que plusieurs enfants se font remarquer par leurs bavardages plusieurs fois durant la semaine, comment sont comptabilisés les points ? C’est plutôt la maison en général ou chaque élève du groupe ? As-tu un article récapitulant les fonctions du préfet ?

  • magh dit :

    Je trouve ton système de maisons et de conseil très intéressante. Mes élèves sont très individualistes et critiques envers les autres, voire très désagréables entre eux. J’aurais aimé trouvé un moyen de rétablir un peu de cohésion dans cette classe. Du coup je me pose des questions : comment fonctionne le cahier journal dont tu parles ? Est-ce le préfet de chaque maison qui le tient à jour ? Joue-t-il bien le jeu en notant tout ce qui serait sanctionné et donc des points en moins pour sa maison ? Les élèves d’une façon générale acceptent-ils la perte de points due à un seul élève de leur groupe? J’espère que si j’instaure un système approchant du tien (en février, c’est tard), mes élèves gagneront comme les tiens en sérénité (ce que les miens ont perdu à force d’être dans la critique constante). Merci pour ton blog !

    • Comme les points positifs sont nettement récompensés tels que le préfet dans ses différents rôles il a à coeur de bien tenir son journal … même trop parfois ! il faut les temporiser car certains seraient plus tatillon que moi …
      Il faut favoriser le « positif » avant toute chose … le négatif est une toute petite part dans le soucis de bien faire !

Un p'tit commentaire ?