Pas de devoirs à la maison … pourquoi ?

 

Depuis mon entrée à l’IUFM, suite à un mémoire sur les études dirigées auxquelles j’adhérais particulièrement… j’ai toujours montré mon opposition aux devoirs à la maison !

En effet, pour moi le travail en classe est intense … les élèves travaillent activement en faisant des exercices d’application le matin en maths /français et en découvrant le monde l’après-midi en m’écoutant et en regardant des photos, des vidéos, etc …

Bref, le soir je ne demande pas ENCORE à mes élèves de retravailler comme nous l’avons déjà fait assidûment la journée !
Par contre, il me semble primordial de maintenir la révision des leçons …  à l’oral le plus souvent et par écrit si nécessaire, si le juge nécessaire les parents et/ou les enfants… A eux de voir la forme des révisions avec leurs enfants.
Le temps accordé à ces révisions ne doit pas excéder 30 minutes à 1h … Chaque jour ce sont les mêmes leçons à revoir ! Donc on prend le temps de les voir, les revoir, les re re voir … jusqu’à l’évaluation 1 à deux semaines plus tard.

Le seul devoir écrit exigé est la fiche de préparation de dictées que je donne une semaine à l’avance et qui ne compte que deux petits exercices écrits à faire en cinq minutes pour s’assurer de l’acquisition des leçons auxquelles la dictée se réfère … Bien sûr, à cela s’ajoute l’apprentissage des mots … à apprendre et à revoir chaque jour un petit peu pour que cela s’inscrive en mémoire à long terme. Les mots appris une fois la veille de la dictée ne seront pas inscrits en mémoire à long terme ! Il seront vite oubliés car en mémoire à court terme !
Les mots des dictées précédentes sont à revoir chaque semaine en plus des nouveaux ! On rebrasse l’ensemble toutes les semaines !

Lorsque j’ai fait mes études en psychologie j’ai été baignée dans ces histoires de « mémoire de travail » … et il faut retenir que l’apprentissage régulier est le meilleur facteur de réussite ! Travailler peu mais régulièrement chaque jour vaut mieux qu’une séance longue une fois dans la semaine …

Comment mémoriser ? Alors là c’est pareil ! Il faut multiplier les méthodes, les supports … chaque enfant est différent ! Apprendre ses mots peut être fait à l’écrit mais aussi à l’oral … sur un cahier, sur un ordi ou sur une ardoise … ils peuvent être appris dans le calme en écrivant mais aussi en chantant ou encore en manipulant des lettres mobiles … ainsi les enfants réfractaires à l’usage de l’écriture y trouveront leur compte …

Voilà j’espère avoir apporté quelques précisions sur ma démarche pédagogique des devoirs à la maison … en quelques mots simples !

Comments

comments

2 commentaires

  • Pauline dit :

    Je suis du même avis. Cela fait la 2e année que j’ai changé ma façon de voir les devoirs mais les parents ont parfois du mal à comprendre. Ils ne sont pas habitués… Pour eux, avoir des devoirs, c’est normal/nécessaire alors qu’en réalité, pas mal d’élèves ne les font pas. Sincèrement, je n’ai pas l’impression que les élèves savent moins maintenant que je donne moins de devoirs (ils n’ont que l’essentiel : leçons, dictée, parfois lecture).
    Et sinon j’ai commandé « Filou mène l’enquête » et je commence dès demain. 😉
    Bonne soirée

Un p'tit commentaire ?