Les fruits et légumes à l’école

 –>clic vidéo Instagram ici

Un concours et une animation pour la classe

Le programme « Les fruits et légumes à l’école » est financé par l’Union européenne. Il permet la distribution de fruits et légumes frais aux élèves du primaire et du secondaire en métropole et Outre-mer. Non seulement les enfants peuvent découvrir et déguster des fruits et légumes frais mais cette distribution est accompagnée d’outils pédagogiques que j’ai trouvé intéressants ! 

Avant toute chose, l’école participe-t-elle au programme

Ces outils pédagogiques sont accessibles aux écoles qui bénéficient du programme « Les fruits et légumes à l’école ». Vous pourrez vérifier que votre école est agréée en indiquant votre numéro UAI au moment de l’inscription. 

Le concours « J’en mange 5 »

Vous avez jusqu’au 6 mai pour vous inscrire ! Il est facile à mettre en place, ne prend pas de temps (précieux !). Le but est d’envoyer une affiche créée avec les élèves, et destinée à promouvoir une consommation quotidienne d’au moins 5 portions de fruits et légumes. 

Accroche pour travailler la maîtrise du langage d’un côté et création de l’autre : le style est libre, les élèves peuvent utiliser des collages, des photos, des dessins au feutre, à la peinture ou à l’aquarelle. Il est ouvert aux classes de la petite section au CM2, avec des niveaux de récompenses sur 4 catégories (cycles 1, 2, 3 et multicyles). 

Il est conseillé d’accompagner ce concours d’une sensibilisation à l’alimentation, au travers d’un focus sur les fruits et légumes et les 5 portions par jour recommandées par les pouvoirs publics (cf. Manger Bouger) pour en faire un projet pluridisciplinaire (français, éducation à la santé, arts visuels). L’affiche réalisée par les élèves pourra être proposée au restaurant scolaire, ce qui est valorisant pour la classe !  

Les œuvres devront être déposées sur le site du concours à partir du 6 mai 2024. A noter : toutes les classes seront récompensées avec 30 livrets de jeux, et les 10 lauréats de 4 catégories recevront des cartes cadeaux, des jeux de société, des exemplaires de leur affiche. 

Pour en savoir plus : https://jenmange5.fr/

Booste ton petit déjeuner : un-e diététicien-ne vient en classe ! 

Le petit déjeuner est un repas essentiel pour les enfants comme pour nous, adultes.  Après une nuit de sommeil, il faut recharger les batteries et cela s’apprend. Que choisir pour être en forme jusqu’à la pause méridienne ?  Pour ne pas s’endormir sur la table ou au contraire être une pile électrique (ou encore entendre son estomac hurler à la mort !).  

Le programme « Fruits et légumes à l’école » propose aux écoles participant au programme la venue d’un(e) diététicien(nne) en classe. Attention, cet atelier n’est pas accessible aux écoles maternelles (contrairement au concours). L’animateur-trice interroge les enfants sur leurs habitudes individuelles et les invite à imaginer des moyens de les améliorer à partir de produits qu’ils savent disponibles à la maison. 

Pour en savoir plus : https://elfe-fruits-legumes.fr/

Je trouve l’approche innovante au niveau de la pédagogie ! En effet, il ne s’agit pas d’avoir à faire des courses ou de juger et encore moins de dresser le portrait d’un petit déjeuner idéal difficile à atteindre. Les élèves sont invités à se questionner sur leurs habitudes alimentaires. Ils apprennent à catégoriser les aliments et à comprendre leurs besoins alimentaires. Et enfin, de composer– avec des produits accessibles- ce repas si important.

L’intervention dure une heure, elle est gratuite, il suffit simplement de mobiliser les collègues pour programmer 4 séances dans 4 classes différentes sur une même journée (2 séances le matin et 2 séances l’après-midi).

De mon côté, je vais en parler à la mairie pour avoir accès à ce programme si c’est possible, pas vous ? 

Sortie en pâturage : bovins et ovins

Jeudi 11 mai, nous sommes partis à 11h30 de l’école de Juniville pour nous rendre à la ferme de Céline et Thomas à Margy. Dès notre arrivée, nous avons pique-niqué entre les hangars car le sol était détrempé par les pluies des semaines précédentes.

Nous avons prié très fort pour que l’accalmie dure toute la journée pour nous laisser profiter de cette journée « campagne ». Et ce fut le cas, nous avons eu une journée sans pluie : ouf !

Après notre repas, Thomas nous a donné les consignes de sécurité de base pour approcher les animaux en pâtures : ne pas crier, ne pas courir, ne pas faire de gestes brusques, rester calme, les laisser s’approcher tranquillement. Quant au terrain détrempé, il fallait prendre garde où nous mettions les pieds : boue et bouse de vache au programme !

Thomas nous a fait rentrer dans la pâture sans bruit et dès que nous sommes arrivés au centre, il les a appelées. Elles sont arrivées tranquillement et se sont montrées très curieuses par notre venue. Elles étaient impatientes de nous renifler, de nous toucher du museau ou encore de nous lécher. Elles ont adoré nous explorer de leur langue, la maîtresse y compris !

Thomas nous a expliqué leur arrivée en pâture il y a quelques semaines, leur changement d’alimentation quand elles sont en pâtures et l’incidence sur leurs selles. Passer d’une alimentation sèche à une alimentation fraîche et humide occasionne des petits dérangements intestinaux. Leur « caca » est très vert et liquide ! Thomas nous a décrit les différents éléments qui composent l’herbe et qui apportent protéines, énergie etc … à ses bêtes.

Nous avons remarqué que les veaux se nourrissaient toujours au pis de leur mère. D’ailleurs le veau Thor que nous avons adopté et nommé à sa naissance, quand nous sommes venus à l’étable en décembre, était de la partie lui aussi.

Notre veau a vécu un petit accident lorsqu’il était dans l’étable avec les adultes. Il s’est fait marcher dessus et a eu la patte cassée. Il a porté un plâtre durant quelques temps, ce qui lui a valu de moins bien profiter que les autres veaux. Il est un peu moins « gros » que les autres.

L’heure du départ est vite arrivée ! La bergerie de Claire nous attendait à Saulces Monclin.

Nous sommes donc allés ensuite visiter une bergerie. Claire nous a accueillis avec sourire et panache dans son fief.

Elle nous a décrit son cheptel actuel : brebis pour la viande et brebis pour le lait. Elle dispose d’une ancienne porcherie reconvertie en bergerie et en fromagerie. Elle nous a fait découvrir son travail à travers des panneaux pédagogiques.

Elle nous a parlé de la difficulté de poursuivre son entreprise car ils veulent construire de nouveaux locaux adaptés mais ont des difficultés à obtenir les financements et vont devoir abandonner leur projet. Quelle tristesse que d’entendre qu’un tel projet ne puisse aboutir faute d’argent.

Nous avons rencontré un petit agneau bien sympathique dans la bergerie, puis nous avons visité les locaux.

Nous avons terminé par la dégustation de yaourts de lait de brebis : hummm , très onctueux ! Des yaourts aux fruits variés et naturels : rhubarbe, coco, fraise …

Voilà cette deuxième visite « sortie nature » est venue clore mon projet annuel sur l’élevage dans nos campagnes ardennaises.

Tout le côté théorique a été possible grâce au site internet « monassiette-maplanete.fr » qui nous a offert des documents pédagogiques de qualité, des vidéos et des animations numériques, ainsi qu’une animation sur « L’équilibre alimentaire » pour nos classes de cycle 3 et enfin le côté pratique avec deux visites, l’une en étable en décembre et l’autre en pâturage en mai. Un projet annuel rondement mené dans ma classe de CM2 !

Projet n°2 : L’équilibre alimentaire

Nous avons abordé depuis quelques semaines un deuxième grand thème des programmes scolaires : 

« L’équilibre alimentaire »

Pour se faire, j’ai encore une fois pioché sur le site « Mon assiette, ma planète », ainsi que dans le fichier numérique de MDI (dossier 12 et 13 dont je parle dans l’article ici).  

Le site  « Mon assiette, ma planète » propose vraiment des documents variés et intéressants ! J’ai étudié leurs documents, puis j’ai réalisé un organigramme afin de répertorier les activités et les compétences en jeu.

Nous nous sommes donc intéressés à « Qu’est-ce que le goût ? », puis nous nous sommes entraînés à « composer un repas équilibré » et enfin nous verrons dans les prochaines semaines « comment conserver les aliments ? »

Quand nous avons abordé le chapitre « Composer un repas équilibré », nous avons accueilli le lundi 6 février 2023, à l’école, une animation gratuite « Le parcours Mon assiette, ma planète » qui consiste en un grand jeu de l’Oie qui permet d’aborder avec les élèves les six thématiques suivantes : l’alimentation durable, l’origine des aliments, la nutrition, la vie à la ferme, le développement durable, la biodiversité … présentes dans les programmes scolaires. 

Cette animation a réuni notre éleveuse Céline, un animateur André et une diététicienne Sophie. L’animation jeu a été proposée aux trois classes de cycle 3 de notre école.

–>Comment se déroule cette animation ? 

Tout d’abord, la diététicienne (Sophie) ouvre le bal en rappelant les familles d’aliments à l’aide d’un grand panneau. Mes élèves étaient capables de répondre à ses questions puisque nous avions tout vu en classe au préalable. Cela a rendu l’échange plus interactif, plus vivant.

Ensuite, la classe a été divisée en deux groupes, un groupe a interagi avec l’animateur André et l’autre avec la diététicienne Sophie. Chaque groupe a composé un menu selon ses connaissances et ses goûts alimentaires. 

Chaque menu a été affiché sur la surface jeu dans des plateaux repas. Puis la diététicienne a validé les menus proposés selon la présence ou non des différentes familles d’aliments.

Puis, ils ont lancé le grand jeu. Les élèves étaient toujours divisés en deux groupes pour l’avancée sur le parcours de l’Oie. La tablette de l’animateur permettait de lancer un dé numérique. Chaque arrêt sur une case, donnait lieu à une « affirmation », à laquelle les élèves pouvaient répondre en levant un petit panneau « D’accord » ou « Pas d’accord ». 

Notre éleveuse Céline était là pour étayer les réponses apportées par l’animateur et/ou la diététicienne en ce qui concerne l’élevage de bovins et l’agriculture.

Ce grand jeu a été mené de main de maître par un animateur très « énergique et plein d’humour » qui a su captiver l’ensemble des élèves et une diététicienne pétillante et souriante.  C’était une animation riche et motivante pour les élèves et les enseignantes de l’école. 

Nous remercions chaleureusement le site « Mon assiette, ma planète » pour nous avoir offert ce moment pédagogique de qualité. 

Je vous conseille vivement de tester l’aventure avec ce site et ses supports très variés pour un projet annuel captivant.

Lien dossier